Ce qui rend Vouvray dynamique !

Les actualités

Ce qui rend Vouvray dynamique !

 
 

Actualités

À la une

Tourisme
Vignes Vins et Randos
Randonnée à Rochecorbon

Vignes Vins et randos, balade insolite

Actu des producteurs
Foire aux vins
Foire aux vins d’août

les 13, 14, 15 et 16 août de 10h à 19h

Actualité précédente Actualité suivante

Archives

 

Producteurs

Retrouvez ou découvrez-les !
Vouvray est dynamique

L'appellation Vouvray -17 novembre 2013

Le millésime 2013 est vendangé

Le millésime 2013 est vendangé

Une récolte impactée mais de qualité

Marqué par un orage de grêle particulièrement dévastateur le 17 juin dernier, le millésime 2013 est aujourd’hui vendangé  à Vouvray. En effet on a pu déplorer des dégâts sur plus de la moitié du vignoble de l’appellation (2200 hectares) dont la majorité anéantie à plus de 80%.

 

Fort heureusement, la part du vignoble indemne ou faiblement impactée ce jour-là, permet une production de Vouvray 2013 qui présentera néanmoins un déficit de récolte.

 

Face à cette situation exceptionnelle, une dérogation a été accordée aux producteurs les plus sinistrés pour s’approvisionner auprès de leurs collègues de l’appellation épargnés par la nature. Le rendement a été abaissé pour l’ensemble de l’appellation et chaque dépassement a du faire l’objet d’une demande individuelle de la part des vignerons.

 

La chaleur de l’été a fait un beau travail sur les vignes sinistrées et ce phénomène a permis de rattraper le retard pris en début de saison sur les vignes indemnes.

 

Malgré des conditions de récolte rendues difficiles par une météo chaude et humide, les vignerons ont été tout à l’attention de ces raisins rescapés et leur savoir-faire permettra de présenter un millésime 2013 de qualité, majoritairement élaboré en fines bulles avec de belles cuvées de Vouvray tranquille sec ou demi-sec.

 

L’épisode de grêle du millésime 2013 marquera l’histoire de l’appellation comme 1930 ou 1982. On se souviendra de ce millésime, certains vignerons fortement touchés rencontreront des difficultés après cette année 2013, consécutive à 2012 qui était déjà déficitaire du fait du gel.

 

A l’issue des vendanges, on peut conclure que tous les vignerons se sont mobilisés pour passer le cap et ont mis tout en œuvre pour pérenniser leur exploitation et leur appellation, ils pensent déjà au millésime 2014…

 

Communiqué à télécharger ici